Résultats et gagnants

PREMIÈRE SEMAINE

Un grand bravo à l'équipe des "Terrassés du jeudi" (Odile, Elsa, Axel, Mathieu, Zak) ! Qui remporte cette première semaine avec 280 points, c'est-à-dire seulement dix points de plus qu'un grand nombre de 2e exaequo : les Aesthetic Circle (Arielle, Amandine, Aaron, Benjamin), les Carophane (Caroline, Stéphane), le Loup violoncelliste (Aurélie, Sophie), La débutante (Alyssia), les Larchoteam, les Go du haricot (Léopoldine, Bérangère, Thierry), les red hair chili pepper (Claire, Léa) et les bons vivants (Harold, Alexandre, Vladimir, Thomas).

Les terrassés recevront donc début novembre 250 euros de chèques cadeaux valables chez les commerçants de Rouen participants à l'opération Fête du commerce. 

Pour les réponses :

1, c'était la rue Saint Romain (était également acceptée la rue Lanfry qui permettait de la rejoindre)

2, le marchand de couleur était la boutique Mercadier et le Bourdaloue est un urinoir portatif que l'on peut contempler chez les artisans céramistes de la rue Saint-Romain

3, Le cochon violoniste était sur le portail des libraires de la cathédrale et son violon avait 4 cordes

4, Ce que l'homme sans nom portait était un livre (réponse bible acceptée), il est autour du portail central de Saint-Maclou et regarde les 5 personnages en bois sculptés dans la porte

5, Sur google street, rue Damiette, il fallait trouver le drapeau français, en face, la boutique comporte une vielle enseigne de la maison Chevalier dont le dépôt est précisé à Montreuil-sous-bois (c'est aujourd'hui un salon de coiffure Re-naissance)

6, C'est la fête de cornards ou des conards, les hommes trompés portaient un bonnet avec des cornes.

Merci et bravo d'avoir joué, en route pour la deuxième semaine pour ceux qui continuent !

 

DEUXIÈME SEMAINE

Résultats 2e semaine ! Pas moins de 7 équipes ex aequo ! Un grand bravo à Benjo alias Bénédicte, au Loup violoncelliste (Aurélie et Sophie), à l'équipe de Marion (avec Francis et Laura), à la Team roquette (Bérengère, Normand, Hugo, Caroline, Damien et Mathieu), les Terrassés du jeudi (Odile, Elsa, Axel, Mathieu et Zak), l'équipe Carophane (Caroline et Stéphane) et à l'équipe Utha (Asha, Laho, Lyain et Emmanuelle). Il va falloir quelques jours pour départager les gagnants, l'équipe tirée au sort gagnera 250 euros de chèques-cadeaux chez les commerçants !

Pour les réponses :

7, C'est bien dans la cour de l'Historial Jeanne D'Arc qu'il fallait trouver les deux plaques à photographier

8, Statistiquement, c'est la carte de l'état des lieux des voies piétonnes en France en 1976

9, L'éléphant, la grosse question de cette semaine ! Beaucoup ont chuté sur un seul des éléments de réponse ! C’est en 1911, l’éléphant faisait partie de la foire Saint-Romain (réponse ménagerie acceptée), l’animal est aujourd’hui au Muséum, son prénom était Charley.

10, Les deux cygnes étaient rue des vergetiers, caché dans l'œuvre de l’artiste Jaw s’étendant sur 300 m² et 12 mètres de haut, elle a été commandée par la Métropole Rouen Normandie dans le cadre des travaux du cœur de ville.

11, Pour la première française, là aussi, la réponse devait être complète : c’est Monoprix sous l’enseigne Noma rue du Gros-Horloge

12, L'avion était dans la vitrine de la boutique "les jouets anciens de Caroline" rue Saint-Nicolas (réponse Saint-Amand acceptée car la porte est bel et bien rue Saint-Amand même si l'adresse officielle est rue Saint-Nicolas), il s'agissait d'un avion de la compagnie SwissAir.

TROISIÈME SEMAINE

C'était plus dur ! clairement, cela a créé des abandons, des défaites, des victoires ! Pas d'ex aequo cette semaine, une équipe devant les autres qui gagne sa victoire grâce à sa rapidité face à la terrible licorne ! Bravo au DIHAGO (Florence, Claire, JB, Hadrien, Hugo, Diane) qui ont fait un sans faute et répondu en premier à quasi toutes les énigmes ! Ils ont gagné 250 euros en chèques cadeaux chez les commerçants participants.

Énigme 13 : Marcel Duchamp repose au cimetière du Monumental, l'épitaphe sur sa tombe est "d'ailleurs, c'est toujours les autres qui meurent" et le Grand verre s'inspire notamment de la chocolaterie Gamelin rue Beauvoisine.

Énigme 14 : le premier dessin avec les chiffres vous a créé beaucoup de soucis ! le total des chiffres à gauche faisait 4444, c'était l'indication que c'est là qu'il fallait chercher. La barre symbolisait la fraction, la goutte rouge était la 4e sur sa ligne et désignait en miroir le chiffre 4 dans la partie gauche. 4444/4=1111 > une référence à la boutique 11h11, le QR code s'y trouvait sous la toile comportant un poteau électrique. Le peintre exposant est Gilles Bellet. Les autres indices faisaient référence à la fête de Munich qui commence à 11h11 ainsi qu'à l'heure des anges qui est 11h11. La quatrième licorne montrait une autre fraction (cette fois-ci dans le bon sens) un chiffre divisé par une jeune fille avec des flammes, Jeanne d'Arc fût brulée en 1431, le chiffre divisé par 1431 faisait 1111.

Énigme 15 : La carte sans nom devait vous amener rue Cauchoise où un QR vous attendait, bien sûr, la carte avait été tournée à 90°.

Énigme 16 : la plaque du théâtre du Jeu de Paumes se situe rue Saint-Éloi, le livre qui raconte ces aventures est La troupe de Molière et les deux Corneille à Rouen en 1658 édité par A. Claudin, 3 rue Guénégaud à Paris.

Énigme 17 : le point GPS vous emmenait devant le buste de Guy de Maupassant dans le square Verdrel. La citation se complétait par "la Gourmandise", issue de "Amoureux et primeurs", texte publié dans Le Gaulois du 30 mars 1881. Dans ce texte, les amoureux se moquent avant tout du mystère : "Le mystère ! Regardez-moi donc une paire d’amoureux printaniers, de ceux qui me gâtent la première saison de l’année, tout comme la musique en sourdine me gâte la plus belle pièce du monde ; croyez-vous qu’ils se fichent pas mal du mystère, ceux-là ?".

Énigme 18 : c'est Simone de Beauvoir qui se cachait derrière l'énoncé, ainsi que la librairie le Rêve de l'escalier rue Cauchoise à Rouen.

Les résultats des 4 journées de jeu avant confinement. 

 

Jeudi 22 octobre

 

La source des Tabis vous a fait souffrir ! Les tabis sont des chaussettes japonaises, il fallait donc chercher une boutique de vente d’articles japonais. Il y en a une rue Malpalu. Et en face de cette boutique un pot de fleur en hauteur affiche un œil.

La rue piétonne était la rue du Gros-Horloge, en 1971, la rue fait 450 mètres d’une extrémité à l’autre. Nous avons donc accepté les réponses de 420 à 480 mètres.

La photo était prise à la Gare (place Tissot), depuis les étages de la tour de l’horloge, et le transport en commun était bien le tramway (car sur rail, le trolley bus était sur pneumatique). 

Enfin, le concours organisé lors des fêtes du ventre avant guerre était un combat de fourchette.

 

Bravo à Sophie, Maëlys, Juliette, Axel, Aurélie représentants des « Apprentis loups violonistes »

 

 

Vendredi 23 octobre

 

Les pigeards ou pigearts sont des pièces de bois de soutien en façade, elles avaient pour rôle d'être piliers de la façade et, sculptés ou ornés, permettaient d’identifier l’activité du propriétaire. 

La photo était celle de l’actuel office de tourisme place de la cathédrale.

Les intrus sont Franck Dubosc et Marcel Duchamp qui ne sont pas nés à Rouen contrairement à tous les autres ! Franck est né à Mont-Saint-Aignan et Marcel à Blainville-Crevon.

Le potelet en photo est dessiné par Christelle Lardenois, il se situe devant l’Établi, atelier ou travaille Christelle.

 

Bravo à Odile, Axel, Elsa, Quentin, Mathieu, représentants des « Terrassés du jeudi ».

 

 

Samedi 24 octobre

 

L’indice était présent sur les urnes de jeu "papier" chez vos commerçants. Il était marqué au dos « c’est au centre des deux Y que la porte s’ouvrira », il fallait comprendre que c’est vers le pont Flaubert qu’il fallait chercher. En se plaçant au centre de son tablier (31e poteau), on avait, dans l’axe du XXL, la Cathédrale de Rouen. Pour la chasse au sous-marin, il fallait trouver la plaque célébrant les premiers essais à Bapeaume d’un sous-marin à pédale et à voile du 24 au 31 juillet 1800 par l’Américain Robert Fulton, le sous marin s’appelait le Nautilus et fut construit à Rouen !

Quant au grand singe d’acier, il est en devanture du hangar numéro 10.

 

Bravo à Martine et Bruno, représentants des « Poussifs ».

 

 

Jeudi 29 octobre

 

Rue du Père Adam, il y a 6 restaurants et le dernier installé est le Navio, à quelques jours de son voisin d’en face du Pakaii bowl. 

C’est la rue des Boucheries Saint-Ouen qui fut en partie piétonnier cet été pour des soirées en terrasse.

L’élixir de vie, c’est l’Alchimie qui le cherchait, l’Alchimie est aussi un nouveau bar rue de l’Hôpital.

Rue Massacre, les commerçants vous proposaient des morceaux de l’album des Dogs « walking shadows » (façon puzzle), la réponse était un mélange de Dogs + Dominique Laboubée (le chanteur) + fresque sur la place du même nom + Jef Aérosol pour sa réalisation. 

 

Deux équipes égales, Odile, Axel, Elsa, Quentin, Mathieu pour les Terrassés et Pascale, Sophie et Laura pour les Pasolau. Au tirage au sort, ce sont les Pasolau qui sortent gagnants !

 

Vous le savez les jeux du 30 et 31 ont été reportés pour cause de confinement.

 

Les équipes gagnantes des jeux hebdo gagnent 250 euros de chèques cadeaux, les équipes des jeux quotidiens gagnent 100 euros de chèques et une soirée en escape game pour un groupe d’une valeur de 100 euros. Les chèques seront prêts vers le 10 novembre, les soirées escapes games en fonction de la fin du confinement.

Merci à tous des vos participations ardentes ! :-)